La cigarette électronique chez nos voisins européens

Selon un rapport d’Euromonitor International sur les habitudes de consommation, les ventes de cigarettes électroniques en 2012 en Europe auraient dépassé 500 millions d’euros, soit entre 2 et 3 % des ventes totales de l’industrie du tabac.  Et la France et le pays comportant le plus de consommateurs.

Si la loi est plus ou moins sévère, ou plus ou moins laxiste en France (en fonction des points de vue), elle est loin d’être la même partout en Europe.  Les pays européens ne sont pas d’accord sur la politique à adopter… preuve du doute qui plane autour de la cigarette électronique. Arrêt sur image sur quelques pays et leur législation concernant l’e-cig.

terme-legislation

La législation sur la cigarette électronique est loin d’être la même partout

La Suisse

D’accord, la Suisse n’est pas vraiment membre de l’Europe, mais sa politique en matière de cigarette électronique mérite qu’on s’arrête de plus près sur elle. En effet, elle est l’un des rares pays à interdire complètement l’e-cigarette si elle contient de la nicotine. Elle ne peut être vendue que si le e-liquide ne contient pas de nicotine.

Le Portugal 

 A l’inverse de la Suisse, le Portugal n’impose aucune restriction sur la cigarette électronique mais la taxe lourdement.

Royaume-Uni

Dès 2011, le gouvernement anglais s’interroge sur la possibilité d’adopter la cigarette électronique comme une alternative moins nocive au tabac. Et ce débat s’est poursuivi jusqu’en 2015 avec la publication du rapport d’une agence dépendant du ministère de la santé britannique dans lequel la cigarette électronique est présentée comme environ vingt fois moins nocive que le tabac mais aussi comme un outil utile pour arrêter de fumer. La cigarette électronique conçue comme médicament … étonnant n’est-ce pas?

Autriche

L’Autriche va encore plus loin : depuis 2007, la cigarette électronique est considérée comme un dispositif médical. Grâce à la nicotine, elle serait un moyen de transition vers l’arrêt définitif du tabagisme, et elle est règlementée au même titre que les patchs ou les chewing-gums de nicotine. On est bien loin de la politique de la Suisse!

Suède

La Suède, dans la lignée de l’Autriche, considère la cigarette électronique comme un médicament. Elles sont interdites à la vente si elles contiennent de la nicotine mais, après avoir obtenu l’autorisation de l’agence nationale du médicament, elles  pourront être commercialisées pour « soigner la dépendance au tabac ».

Ces différences de traitement dans les pays européens montrent les désaccords autour de l’e-cigarette. La règlementation, en constante évolution dans la plupart des pays, va continuer d’alimenter le débat. Et le débat semble loin d’être clos à l’image des réactions des experts face au rapport de l’OMS sur l’e-cigarette. Alors que l’OMS s’inquiète des conséquences sur les enfants et adolescents, des scientifiques ont estimé que ces craintes étaient démesurées dans la mesure où l’e-cigarette, bien moins nocive que le tabac, permettrait de « sauver des millions de vie »

Et vous, quelle est votre opinion sur l’e-cigarette ?

« Allez stop j’arrête de fumer »… Voilà la phrase que j’ai prononcé il y a maintenant près d’1 an et demi.

Latest Comments
  1. Franck Ducouchaud
  2. Annick C

Répondre à Franck Ducouchaud Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *