Arrêter de fumer par la volonté, est-ce possible ?

Certains fumeurs arrêtent du jour au lendemain, d’autres peinent à se libérer de l’emprise du tabac. On pense donc souvent que c’est une question de volonté mais au fond, c’est beaucoup plus complexe qu’il n’y paraît.

arreter de fumer

Et si vous arrêtiez de fumer ?

La nicotine trompe le cerveau

Inutile de se voiler la face, la cigarette est une drogue. Elle crée une dépendance et procure une sensation de plaisir à chaque bouffée. Quand le manque se fait sentir, le simple fait de tenir une cigarette entre les doigts permet déjà de se sentir mieux. Le cerveau sait déjà qu’il aura la dose de nicotine qu’il réclame. A mesure que les tiges se succèdent, l’addiction augmente. “Vouloir” arrêter de fumer ne suffit donc pas car le cerveau envoie des messages contradictoires.

Une question de motivation

Il y a une nuance entre vouloir une chose et se motiver pour atteindre l’objectif en question. C’est cette motivation qui permet d’arrêter de fumer. Il faut être convaincu des bienfaits du sevrage. Il faut se dire que les inconvénients comme le stress et le manque engendré ne durent que quelques semaines (au pire, quelques mois) alors que les avantages se savourent toute une vie durant.

Ce n’est pas la volonté qui manque aux fumeurs mais la motivation. Le recours aux cigarettes électroniques peut donc vous accompagner dans un sevrage en douceur.

« Allez stop j’arrête de fumer »… Voilà la phrase que j’ai prononcé il y a maintenant près d’1 an et demi.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *